Etude ORSA 2018

Les assureurs mettent en place l'ORSA conformément aux règles – mais cela entraîne davantage de complexité en interne. L'évaluation interne de l'exposition au risque et de la solvabilité (ORSA) constitue un élément essentiel du système de gouvernance des compagnies d'assurance.

L'ORSA a été introduit comme l'élément clé de la directive « Solvabilité II » qui établit des règles communes en matière de solvabilité au niveau européen. Dans le cadre de l'ORSA, les compagnies d'assurance surveillées doivent mettre en place des processus adaptés afin d'identifier, mesurer et gérer ce qui constitue d'après eux les risques les plus importants.

Une enquête menée par Mazars et la ZHAW School of Management and Law auprès de 36 assureurs suisses dresse un bilan positif de la mise en application des «Own Risk and Solvency Assessments (ORSA)». La deuxième édition de cette étude s'est penchée sur les points suivants :

  • Avancement de la mise en œuvre et défis actuels,
  • Horizon de planification, scénarios et critères employés,
  • Rédaction du rapport et période de publication,
  • Intégration organisationnelle, utilité et attentes envers l'organe de surveillance.

Illustration 1 : Comment jugez-vous le niveau de mise en oeuvre de l'ORSA au sein de votre entreprise (n=36) ?

Illustration 20 : Qu'attendez-vous des responsables politiques et/ou de l'organe de
surveillance ? (n=34)

Document

Etude ORSA 2018

Etude ORSA 2018