Aperçu de la pratique des trois lignes de défense chez les assureurs suisses

Mazars et l'Université des sciences appliquées de Zurich (ZHAW) ont mené une étude sur la pratique du "modèle des trois lignes de défense" chez les assureurs suisses.

L'étude examine la manière dont les compagnies d'assurance suisses mettent ce modèle en pratique. Les aspects suivants ont été examinés : 

  • L’utilité du modèle
  • Les conditions préalables et avancement de la mise en oeuvre
  • L’éventail de missions et champ d'action des fonctions de contrôle
  • Les défis rencontrés dans la mise en oeuvre
  • Les tendances actuelles

Pour cette étude, 12 experts ont été interrogés lors d'entretiens personnels et 35 compagnies d'assurance ont répondu à un questionnaire anonymisé sur l'utilité du modèle des trois lignes de défense, sa mise en application et les expériences faites avec ce modèle jusqu'à aujourd'hui. Les informations tirées des entretiens avec les experts et des questionnaires standardisés font état d'un niveau de reconnaissance élevé de l'utilité du modèle et d'un panorama homogène en ce qui concerne les tendances actuelles. Le modèle contribue à mettre en valeur l'importance des objectifs de gestion des risques et à harmoniser leur application. S'il existe un large consensus quant à la structure globale des trois lignes, les résultats présentés par champ d'activité et par catégorie de surveillance indiquent néanmoins d'importants écarts dans la perception des défis liés au modèle et sa mise en oeuvre au niveau opérationnel. 

UTILITÉ DU MODÈLE

D'après les entreprises interrogées, la principale utilité du modèle des trois lignes de défense réside dans la mise en valeur de l'importance des fonctions de risque et de contrôle pour l’entreprise et dans la mise en place globale de la gestion des risques. 

DÉFIS

Pour 77 % des entreprises, le principal défi est la compréhen­sion cohérente de l’essentiel et du risque ainsi que les différentes méthodes d’évaluation ou principes dans différents domaines / types de risques. Les obligations en double et redondances et leur réduction préoccupent par ailleurs bon nombre des entreprises. La considération et l'autorité des fonctions de contrôle et la délégation (informelle) de la responsabilité aux fonctions de contrôle constituent en revanche les défis les moins importants.

TENDANCES ACTUELLES

Au niveau du secteur, on note que le tableau est homogène en ce qui concerne les attentes en matière de tendances actuelles liées au perfectionnement du modèle des trois lignes de défense. La réduction de la complexité et l'attention renforcée sur l’essentiel sont toutes deux considérées comme importantes voire très importantes. La mise en place de mesures pour s’assurer de l’indépendance des fonctions de contrôle, une exigence des autorités de surveillance, est considérée comme importante.

Plus d’infos ?