Ailleurs dans le monde : Le point sur le marché horloger français

Europa Star Première - Mars 2016

Baisse des volumes mais hausse de la valeur: le marché français suit les tendances globales, avec quelques particularismes hexagonaux, comme l’importance de la clientèle asiatique ou la volonté affichée par certains de reconstituer un pôle horloger national... sans oublier l’apparition de startup dynamiques. Entretien avec Simon Beillevaire, associé du cabinet Mazars en France.

Quel bilan global peut-être tiré de l’année 2015 sur le marché français de l’horlogerie?

Le marché français de l’horlogerie en 2015 a de nouveau connu une légère baisse de la consommation, en volume. En effet, les produits horlogers traditionnels pâtissent de la concurrence de nouveaux produits comme les montres connectées et de la recrudescence des «supports horaires» utilisés par les consommateurs, tels les smartphones, les tablettes... Cependant, on constate que le niveau de consommation en valeur augmente progressivement: cela indique que les montres sont devenues un accessoire de mode à part entière et que le segment haut de gamme connaît un fort dynamisme. Du côté des fabricants, ceux-ci sont aujourd’hui soumis à une concurrence exacerbée sur le marché français avec une forte hausse des importations, notamment depuis la Suisse et l’Asie.

Lire la suite

Documents à télécharger

Partager